• Les minables ne sont pas toujours ceux que l'on désigne !

     

                  Effectivement Mr Depardieu, vous avez raison, pour qui se prend donc le premier ministre pour se permettre de traiter un Français ainsi. Que vous ne vouliez pas laisser 75% de votre salaire est tout à fait normal. Aucun de nos politique ne l’accepterait, seulement partant du principe « fait comme je te dis, ne fait pas comme je fais » ces gens s’arrogent le droit de donner des leçons.

                  Je suppose que comme beaucoup vous auriez accepté de donner plus en impôts si cela avait été dans la mesure du raisonnable. Beaucoup avait déjà acceptés une hausse les amenant à 50% de leur revenus, et ceci à des fins de solidarité, mais 75% c’est de la confiscation de bien, et c’est parfaitement anormal.

                 Bien sur lorsque l’on gagne des sommes importantes, et dans des périodes de crise comme celles que nous vivons, il est normal d’être solidaires, mais être solidaire ne veut pas dire accepter d’être dépouillé de ce que l’on à gagné.

                 Alors le minable c’est qui ? Celui qui prend des décisions honteuses ou celui qui ne les accepte pas.

        A oui je ne me rappelle plus ! Pourquoi Mr Hollande a-t-il créé une SCI ? Ne serai ce pas pour payer moins d’impôt sur son patrimoine immobilier par hasard.

    « Taper sur les retraités c'est facile !Elle est belle la justice...mais elle n'est pas bonne ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    19
    L'Indigné!
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 18:48

    "Impossible n'est pas français" disait Napoléon, Utopique non plus ! Quand on veut on peut, alors si c'est utopique, c'est qu'on ne veut pas! donc, rien n'est utopique, par definition, même un gouvernement mondial.

    Cordialement, l'Indigné!

      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Jeudi 3 Janvier 2013 à 09:55
        Oui ben avant que cela ne se fasse mes ar ar ar petits enfants seront déjà tous mort .
    18
    L'Indigné!
    Vendredi 28 Décembre 2012 à 14:57
    En fait, le problème ne vient pas de la france, qui elle impose comme il faut (et oui, sur ce point, le gouvernement fait quelque chose d'interressant...) Mais de l'existance de paradis fiscaux de part le monde. Mais dans un système capitaliste comme le notre, il est tout à fait normal que des gens pense comme toi, donc changeons de système, un bon système communisme, sans riches ni pauvres, comme sa, on n'aura plus à imposer à 75%!
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Mercredi 2 Janvier 2013 à 16:44
        La seule vrai réponse serait une gouvernance mondiale,mais là on arrive dans l'utopie
    17
    Un Indigné!
    Jeudi 27 Décembre 2012 à 14:27
    Non, 75% est tout à fait logique!
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Vendredi 28 Décembre 2012 à 09:34
        Alors préparez votre portefeuille,parce que quant les riches seront tous partis c'est vous c'est nous qui trinquerons. Nous sommes en présence et ce, depuis très longtemps ,d'un état qui ne sait pas gérer sans constamment ouvrir les cordons de la bourse,et fatalement il faudra payer,mais si personne ne comprend qu'il vaut mieux 100 riches qui payent 50% que 10 qui payent 75 %,alors ce sera bientôt la Bérèzina.
    16
    Un Indigné!
    Mercredi 26 Décembre 2012 à 14:18
    J'adore ta réponse, vraiement! Mais c'est fondamentalement impensable que se que tu dis soit vrai.... est pourtant, c'a l'est! Le sistème ne fonctionne que pour les riches, donc, de toute façon... Il n'empéche qu'il n'avait pas à partir!
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Jeudi 27 Décembre 2012 à 10:41
        oui mais il ne fonctionne également que par les riches,ce qui ne veut pas dire que je pense qu'ils ne devraient pas payer un peut plus d'impôts,50 à 55 % me parait raisonnable à titre temporaire. Sans quoi ils quitteront le pays et dépenseront leur argent ailleurs.
    15
    Un indigné!
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 23:08

    La question n'est pas "le feraient-ils à sa place?", car de toute façons, aucun homme politique (et ceux de gauche comme de droite) Ne le ferait. La question est plutôt, comment peut on accépter, en 2012, que certains gagne des sommes astronomiques (plus de 2 millions, quand même !!!), Alors que, au pieds des magnifique immeuble dans les quels ses gens vivent,  certains ne mangent pas à leurs faim? Et la réponse est simple: C'est inacetable!! Et est-ce de la confiscation de demander 1,5 millions d'euro à un citoyen qui en gagne, (ou plutôt qui en déclare, car tu serais bien naïf de croire qu'il s'agit de ses seuls et uniques revenus) 2 millions? Non, c'est tout à fait logique et normal. Il lui restera après la transation, plus de 0,5 millions d'euro, bien plus que le salaire non-indéxé de la plus part des français, et aussi, rappelons le, sa ne fait pas de mal, bien plus que celui de nos ministres et de notre président.

     Alors part, Depardieu, De l'autre côté de la frontière il fleurie surement l'Eldorado des gros capitalistes verreux de ton genre! Cela me choque profondément, mais nous voyons désormais ton véritable visage, fuis, part, que nous ne te revoyons plus!

      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Mercredi 26 Décembre 2012 à 10:58
        C'est dommage que les Français soient aussi en retard sur l'économie ,et ne comprennent pas que certain riches les font vivre et travailler,vraiment dommage......pour eux.
    14
    ressonus1 Profil de ressonus1
    Jeudi 20 Décembre 2012 à 09:40
    Bonjour,a te voila enfin,je suis heureux de constater que nous n'avons pas fusionnée nos idées ,et cela est normal,il faut plusieurs ingrédients pour faire un bon plat.Merci mon amis pour ton commentaire.  
    13
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 19:02

    Cher Ressonus, me voili, me voilô, me re-voilà... en espérant que je vais enfin savoir t'adresser correctement ce comm afin qu'il te parvienne bel et bien... en premier lieu bien se mettre d'accord sur le fait que cette surimposition à 75% ne s'applique pas sur la totalité de ces très hauts revenus mais bien seulement sur les sommes gagnées au delà d'un million d'euros par an ( ex : si tu gagnes un million et 0,1 centime d'euros dans l'année seul ce centime sera taxé à 75 % )...

    Ensuite t'adresser, ci-dessous, ce texte de Pascal Jan qui résume parfaitement ce que je pense de tout ça. Un texte qui me semble sensé, responsable, tolérant et qui tend vers une certaine objectivité.

    Bonne lecture, mon ami...

     

     

    Par PASCAL JAN Professeur de droit public à Sciences Po Bordeaux <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Laissons les invectives là où elles doivent être. Au cimetière des insultes et des polémiques stériles.<o:p></o:p>

    L’exilé Depardieu rappelle que la nation française, depuis 1789, est soudée par quelques principes fondamentaux. Au nombre de ceux-ci, le consentement à l’impôt visé à l’article 14 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Les parlementaires élus par les électeurs français, corps électoral auquel appartient Gérard Depardieu en qualité de citoyen français, sont habilités à consentir l’impôt. Une fois l’autorisation parlementaire accordée à prélever les impôts, ceux-ci s’imposent aux contribuables qui y sont assujettis.<o:p></o:p>

    En l’espèce, la majorité sortie des urnes en juin 2012 est légitime à surimposer provisoirement ceux de nos compatriotes pour qui la crise n’est qu’un mot, peut-être rempli de douleur et de souffrance, mais certainement pas une réalité vécue personnellement. Refuser le choix de la majorité, c’est enfreindre la légalité fiscale. Plus fondamentalement, c’est rejeter le choix démocratique d’un pays. Peu importe ici les propos sur le taux de pression fiscale. L’argument dépend du point de vue de chacun et de ses intérêts personnels ou de sa philosophie intime. Il n’est pas discutable car trop empreint de subjectivisme. Certains estiment qu’au-delà d’un million d’euros par an de revenus il est légitime d’imposer plus lourdement la tranche supérieure au nom de la solidarité, d’autres au contraire considèrent que l’Etat tue de la sorte les capacités d’initiative, les talents… un débat sans fin. Enfin presque : les Français ont élu une majorité législative il y a quelques mois afin de réintroduire de la justice fiscale et de donner un sens à la solidarité fiscale.<o:p></o:p>

    Le peuple a le dernier mot. Ne pas l’accepter, c’est non seulement une attitude condamnable au sens des principes élémentaires de la démocratie qui habilitent la majorité à décider pour l’intérêt général mais encore, et surtout, c’est s’exclure de ce corps indivisible. Parce qu'il a fait le choix de se soustraire à ces principes, l’exilé Depardieu est cohérent quand il décide de s’expatrier et de ne plus être français. Regrettable comportement pour tout patriote mais respectable décision dès lors que l’exilé en tire toutes les conséquences sur son état civil. Rares sont ceux qui osent aller au bout de leur logique.<o:p></o:p>

    Si «Tchao pantin» aura désormais un deuxième visage dans l’inconscient collectif, certes moins glorifiant, le cas de l’espèce a au moins le mérite de mettre l’accent sur les failles de l’Union européenne. Ne soyons pas dupe. Les exilés, quels qu’ils soient, profitent de la faiblesse de la doctrine fiscale européenne qui tolère les appels d’air fiscaux, favorise la concurrence fiscale entre les Etats. Les individus sont certes concernés mais les derniers mois ont montré combien les sociétés savaient aussi en tirer profit. Si l’harmonisation du système fiscal européen pour les personnes physiques est une pure utopie à moyen terme, il serait bon que les dirigeants européens s’accordent au moins sur celle des personnes morales. Un premier pas qui constituerait un véritable bond pour la solidarité européenne en proie aux difficultés que personne n’ignore.<o:p></o:p>

    L’exilé Depardieu est l’égal du plombier polonais. Il met en lumière les faiblesses de l’Union européenne bien au-delà des querelles politiques sur le taux d’imposition des personnes aisées. Ne nous trompons pas de débat. Gérard Depardieu est un homme libre de choisir son destin. L’Union européenne a, elle, l’obligation de construire un système de solidarité qui passe par un minimum d’harmonisation fiscale. La fiscalité a fait les Etats. Elle fera l’Europe de demain ou la condamnera.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    12
    Le Maître des mots
    Lundi 17 Décembre 2012 à 12:03

    Peut-être n'est-il pas réclamé d'impot sur un salaire de 1500 € (je ne le savais pas) mais l'idée reste la même: sur plusieurs millions, tu pourra continuer  à vivre très aisément, sur un bas sallaire (donc pas 1500, mais disons plutôt 3000€), tu diras se que tu voudra, mais vivre avec 750 €.... Bonne chance.

    ET sur les bolchéviques, que je préfére appeler communistes, les idées de bases sont claires: exit les classes sociale! Je ne te parle donc pas des application que l'on connait (chine, russie et corée) mais bien de l'idéologie de base que je trouve très intérésante. Une application avec goulag et autres police politique, n'est en rien du communisme! Une application que je trouve se raprocher le mieu de l'idéal marxiste se trouve être Cuba. Pas de goulag, surment une police politique par contre, mais un taux de chomage quasi-nul et un taux de réussite scolaire de 100%! Après, Castro vit très bien alors que le salaire (il n'en existe qu'un) et de quelque pesos, soit une dizaine d'euro... Dérisoire! Après, n'oublions pas que les américains (impérialiste, dont anti-communiste) tienne l'île coupé du monde par un immense blocus qui empéche même des médicaments d'arrivé sur place! Mais la communauté internationale, qui je te rassure est au courant, ne dis et ne fais rien! Voila, voila!

    11
    Le Maître des mots
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 19:37
    C'est étonnant, je pense que savoir combien il gagne est important. Car 75% ce n'est pas pareil sur un salaire de 1500 € et de plusieurs millions... Après se sont mes idées, et je respecte les tiennes! Et puis les "bolchéviques", comme tu dis ne confisque pas, ils répartissent!
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Lundi 17 Décembre 2012 à 09:13
        Alors là ,tu me semble un peu trop gentil avec les bolcheviques,car en terme de répartition ,ils ne connaissent qu'une poche ,la leur. Sur un salaire de 1500 € il n'est pas réclamé d'impôt,renseigne toi et tu verra. Par contre si nous laissons la confiscation se faire pour de gros salaires,nous ne savons malheureusement pas ou cela s’arrêtera. Cependant je te remercie pour tes commentaires qui permettent un échange d'idées. Cordialement ressonus
    10
    ressonus1 Profil de ressonus1
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 19:20
    Le problème n'est pas de savoir combien il gagne ,mais de constater que nous avons affaire à de la confiscation,et même si je trouve que la répartition des richesses en France n'est pas convenable,je ne serais jamais du côté des bolcheviques ,qui nationalisent et confisquent ce que d'autres se donnent la peine de gagner,si ces gens étaient sérieux ils ne proposeraient pas de mesures emblématiques avec l'espoir de la médiatisation de la dite mesure.
    9
    Lama1983
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 16:01

    Vous oubliez Noah... ah mais lui c'est vrai il est dans le camp du Bien !

    Comme Hollande qui a refusé de baisser le plancher de l'ISF pour ne pas être concerné !

    Rien d'autre que des bouff...

      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Lundi 17 Décembre 2012 à 09:16
        non ,je n'oubli pas Noah,mais il est tout à fait inintéressant car opportuniste à souhait,et des gens comme lui qui donne des leçons et s'expatrie en Amérique ces gens là me donnent des boutons.Cordialement ressonus ,
    8
    Le Maître des mots
    Dimanche 16 Décembre 2012 à 13:13
    Commbien gagne Depardieu déjà ?
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter