• Le gouvernement stigmatise les retraités !

     

                     Le gouvernement met en avant les retraités qui d’après eux auraient un niveau de vie supérieur aux actifs. Mais de quels actifs et de quels retraités nous parle-t-on. D’actifs qui grâce aux trente cinq heures ont été embauchés sur la base de vint cinq heures par mois (hé oui, il faut partager le travail nous disent ils), ou bien de nos députés qui gagnent trente milles euro par mois, et reçoivent certaines indemnités sans avoir même à justifier de ces dépenses.<o:p></o:p>

                     Nous parlent ils de retraités qui touchent 500,1000 ou 1500 euro mensuel en ayant pris leur retraite après avoir cotisés 41, 42, ou 43 ans voir plus pour certains. Il est vrai que tout le monde ne peut être fonctionnaire et partir avec une retraite pleine à 55 ans sans même avoir quarante années de cotisation.<o:p></o:p>

                    Il faut faire des économies nous disent ils, alors supprimons toutes ces commissions ou les petits copains s’engraissent sans rien faire, mais sans oublier de passer à la caisse en fin de moi, une enquête nous dis que ceci nous coûte plus de 50 milliards par an, ce qui est normal puisqu’elles emploient   442  000 personnes.<o:p></o:p>

                 Dans une période aussi difficile que celle-ci, il me semble que passer quelques jours à étudier ce qui peut rester et ce qui doit être supprimé parce que ne servant plus à rien, serait de l’argent gagner facilement pour l’état et sans appauvrir qui que se soit.<o:p></o:p>

     

                  Les économie à réaliser à l’intérieur de l’état sont très importantes et ne réduiront en rien les possibilités économiques du pays.<o:p></o:p>

                  Alors messier, voila un chantier auquel vous atteler de suite, et sur lequel vous ne ferez que des heureux, sauf peut être bien sur les planqués qui touchent de ses commissions.<o:p></o:p>

    « RéactionsTunisie, retour au moyen-âge ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter