• L'argent... la France...et le travail !

     

                  Les conséquences pour la France de l’enseignement apporté depuis la fin de la guerre 39 *45, portent maintenant leurs fruits.

                 Nous n’avons cessé de critiquer l’industriel, qu’il soit à la tête d’une multinationale ou bien d’une PME, le travail manuel dans notre pays à constamment été dévalorisé, les conseils d’orientations donnés à nos jeunes étaient dirigés vers le tertiaire, le commerce, le travail en col blanc !

                Nous avons simplement oubliés que pour vendre un produit il faut d’abord le fabriquer, et comme nous ne le trouvons plus en France, et bien nous l’importons ! Seulement voila, comme pour un ménage si vous dépensez plus que vos rentées, la faillite vous guette.

               Nos bons énarques étant cependant sur d’eux, la voie étant tracée, elle ne pouvait que s’améliorer dans le temps, et le temps passa, encore et encore, ils dormaient sur leurs deux oreilles. Et puis un jour l’un deux au sommeil plus léger que les autres, se réveille et découvre que la France ne tourne pas rond, les caisses sont vides , que faire ?

               Il essaie de réveiller ses copains, il crie au loup, certains l’entendent, d’autres non, mais aucun ne décide qu’il faut remettre en cause notre model. Pensez donc, que vont dire les Français, ils ne comprendraient pas que nous ayons racontés une histoire pendant si longtemps, sans même en vérifier la fin.

               La plupart des pays qui avaient une politique de gauche et un marché du travail orienté vers leur nombril, ont changés leur fusil d’épaule, et se sont ouvert à la mondialisation, à l’heure d’internet il n’est plus possible de vivre autrement.

              Alors disons leurs : Messieurs ayez le courage politique d’admettre que ce model ne pouvait que nous conduire au désastre économique, dés lors que nous n’étions pas seul sur terre.  D’autres pays appliquent d’autres méthodes et bizarrement s’en sortent mieux que nous.

           Encourageons nos jeunes à travailler, à gagner de l’argent sans en avoir honte, même en blouse ou bleu de travail, à devenir entrepreneurs, et alors peut être verrons nous en France le chômage baisser de façon significative et durable, car ce ne sont pas des emploies subventionnés qui permettrons à la France de retrouver son niveau et sa place dans le monde.

    « Mariage Gay ?...A en pleurer !Duflot se prend pour la petite mère du peuple « bolchevique » »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    7
    Lama
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 18:41
    Oui en France on n\'aime pas la richesse l\'argent l\'entreprise par contre beaucoup la misère... mais il faut être généreux voyons ! Et on fait peur aux enfants a l\'école aux jeunes lentreprise serait la pire des choses alors qu être prof voyons ce serait noble ! Mais c\'est comme ca... c\'est comme les médecins chercheurs ils devraient travailler gratis ben oui mais ils vivent comment alors ????? Un jour quand je viendrais en France plus tard pour du tourisme je dirais a ma femme I come back to USSR !
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Lundi 17 Décembre 2012 à 09:26
        Hé oui tu comprend très bien la direction que voudrait nous faire prendre nos dirigeants actuels
    6
    Lama
    Vendredi 14 Décembre 2012 à 18:41
    Oui en France on n\'aime pas la richesse l\'argent l\'entreprise par contre beaucoup la misère... mais il faut être généreux voyons ! Et on fait peur aux enfants a l\'école aux jeunes lentreprise serait la pire des choses alors qu être prof voyons ce serait noble ! Mais c\'est comme ca... c\'est comme les médecins chercheurs ils devraient travailler gratis ben oui mais ils vivent comment alors ????? Un jour quand je viendrais en France plus tard pour du tourisme je dirais a ma femme I come back to USSR !
    5
    Lama
    Mardi 4 Décembre 2012 à 04:33
    Pour les énarques un bon jeune est soit un fonctionnaire qui fait des cocottes en papier ou qui est prof soit un cadre ingénieur. Rien entre les deux !
      • ressonus1 Profil de ressonus1
        Mardi 4 Décembre 2012 à 08:17
        Je suis tout à fait d'accord,alors qu'il y a beaucoup de travail ou nous ne formons aucune main d'oeuvre,ce qui nous obliges à faire venir des étrangers pour le faire.Et de toutes les façons il est toujours plus valorisant de gagner sa vie en travaillant même si cela salie les mains ,plutôt que de se faire assister.
    4
    Lama
    Mardi 4 Décembre 2012 à 04:30
    Pour les énarques un bon jeune est soit un fonctionnaire qui fait des cocottes en papier ou qui est prof soit un cadre ingénieur. Rien entre les deux !
    3
    Lama
    Mardi 4 Décembre 2012 à 04:29
    Pour les énarques un bon jeune est soit un fonctionnaire qui fait des cocottes en papier ou qui est prof soit un cadre ingénieur. Rien entre les deux !
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter