• Goodbye l'Europe.

               Les Anglais qui ont souvent une longueur d'avance sur nous en politique (surtout depuis quatre ans),passent aux urnes, pour définir si oui ou non ils restent en Europe. Qu'ils partent ou qu'ils restent , de toutes les façons ils seront gagnant. Quoi qu'en disent les pros Européens,l'Europe nous coûte très cher. Il ne suffit pas de compter dans ce qu'elle nous coûte, les versements que nous lui faisons,côte part ,crédit aux pays en difficultés, mais aussi tout ce que nos entreprises perdent ,rapport à des directives très souvent inutiles,mais toujours contraignantes.

               Si ils devaient rester,que pensez-vous qu'il se passerait, c'est très simple,comme à leur habitude les Anglais demanderaient à bénéficier d'avantages,soit payer moins ,soit toucher plus. 

               L'Europe dans sa version actuelle ne correspond plus aux attentes des peuples, elle limite nos libertés,elle limite notre expansion personnelle par des réglementations tatillonnes, elle ne respecte plus les caractéristiques des pays qui la composent. Pensez-vous qu'il soit du domaine de l'Europe de définir la taille des pommes,des oranges ? D'imposer à nos entreprises soit agricoles soit industrielles,des réglementations que 80% des pays avec qui nous sommes en compétition, ne subissent pas ? Même la défense Européenne n'existe pas, et comme nous n'avons plus de frontières, les terroristes passent comme ils le désirent. Beaucoup d’inconvénients mais ou sont les avantages pour nous citoyens Français.

                Alors amis Anglais votez, mais votez bien, car si vous sortez de l'Europe celle-ci sera obligée de se réformer,mais si vous restez,elle aura son sauf conduit, pour continuer sur le même chemin. Et en ce cas avant dix ans, les peuples qui la composent auront tous un à un repris leur liberté,soit par vote, soit en se révoltant.

              

    « Daesch et le Nazisme !L'homme d'état de l'année...on croie rêver ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter