• Etre un petit patron en France...un sacerdoce !

                   Le chômage en France n’étant pas une priorité pour cette équipe de bras cassés, les petits patrons (ceux qui ne bénéficient jamais de rien, mais payent tout le temps) en ont ras le bol et descendent dans la rue.

                   Dans cette période si difficile pour tous les Français, nos pseudos dirigeant (qui ne dirigent rien), s’intéressent à la façon de rendre la vie du petit patronat encore plus invivable.  La création du compte pénibilité en est un exemple concret. Comment ces bureaucrates pensent ils qu’un patron d’entreprise du bâtiment, peut chaque jour vérifier la pénibilité de chacun de ses employés.

                    Les emplois pénibles sont connus de tous, par ex les maçons, mais aussi les ouvriers de fonderie, etc etc. Il suffirait de leur attribuer chaque trimestre un nombre de point définit, et le tour est joué. Mais dans leur grande intelligence d’Enarque, cela ne peu leur correspondre, c’est trop simple, ils ne peuvent se contenter d’une loi que tout le monde comprendrait, peut être même pensent ils que cela ne les mettrait pas en valeur, (pensez donc, la loi Tartempion, ou Dugommier, tellement simple !)

                    Et encore pourrait on nous expliquer comment le RSI calcul nos cotisations, parce que depuis le début de la crise, les chiffres d’affaire, et bien sur les bénéfices s’écroulent, alors que nos cotisations augmentent. Mais ne demandez pas pourquoi, ils vous répondent, « parce que c’est comme ça ». Magnifique explication qui d’un seul coup vous rend les choses beaucoup plus claires.

                    En France sur 100 employés, 65 travaillent dans nos petites entreprises, voyez vous un rapport avec le fait que des milliers de ces entreprises ferment, et que le chômage augmente, hé oui tout est lié.

                    Mais nous ne versons pas d’enveloppes, nous ne pouvons faire manifester nos dix employés dans les rues, cela ne représenterait rien, alors nos dirigeant continuent à ne pas nous voir, ne comprennent toujours pas ou est l’intérêt du pays. Un petit patron ne délocalise pas, soit il travaille, soit il meure et son entreprise avec, licenciant du coup tous ses employés, qui viennent grossir les rangs des chômeurs.

                  Alors plutôt que de dire encore des patrons qui réclament, réfléchissez à qui vous donnent du travail, Renault qui produit à l’étranger, ou votre boulanger, votre plombier, qui habite à côté de chez vous !

    « Prise de pouvoir des électeurs !Vous connaissiez les voyages de Gulliver...vous aimerez les voyages de Hollande ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter