• Duflot se prend pour la petite mère du peuple « bolchevique »

     

                  La ministre du logement Cécile Duflot, vient de se découvrir, elle n’est pas écologiste, mais Bolchevique.  Comme eux elle désire détruire les églises, les couvents (mais elle, ne le dit pas), elle désire réquisitionner chaque espace religieux inoccupés pour y loger des sans abris.

                 Vouloir trouver pour ces gens un logement est tout à fait respectable, mais pourquoi ne pas utiliser les bâtiments de l’état inoccupés eux aussi, anciennes casernes par ex, peut être tout simplement parce que les ministres respectifs auxquels appartiennent ses locaux ne se laisseraient pas faire. 

                 Je me demande en outre, si elle oserait faire de même avec une mosquée, dont elle jugerait que l’occupation n’est pas suffisante ? S’il devait y avoir des dégradations, il vous revient bien sur de réparer tout ceci à vos frais.

                Les bolcheviques aussi, avaient en leur temps réquisitionnés les bâtiments religieux, et même les appartements jugés trop grand pour leur propriétaire. Attention si vous avez un appartement que vous n’occupez pas suffisamment, vous risquez de vous réveillez un matin avec d’autres locataires.

               Un bâtiment religieux est consacré, cela ne veut peut être rien dire pour cette personne voir pour d’autres, mais pour un croyant  c’est très important. A l’heure où l’on nous demande de respecter la religion d’autres communautés, nous aimerions avoir la réciprocité, à moins que cela ne soit orienté uniquement envers les Chrétiens ?

              Si nous ne sommes plus respecter en tant que Français et Chrétiens, nous devrons en tirer les conséquences.

             D’autres part Duflot devrait commencer par prendre exemple sur l’église, et véritablement aidée son prochain, et non tenter de se faire de la pub sur le dos des autres

    « L'argent... la France...et le travail !Mesures gouvernementale pour 2013 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter